La famille des percussions

Les percussions a hauteur déterminée

Le xylophone se compose de lames de bois de longueurs différentes. Plus la lame est petite, plus le son est aigu.
 
Le vibraphone consiste en un cadre rigide surmonté de lames de métal horizontales. Sous chaque lame se trouve un tube résonateur. L'instrument est également doté de petits cercles de métal qu'on peut fermer et ouvrir en actionnant un moteur, ce qui donne des effets de vibration plus ou moins rapide selon la vitesse du moteur. On en joue avec des baguettes entourées de fil.

Le marimba est constitué de lames de bois. Comme pour le xylophone, plus la lame est petite, plus le son est aigu. Sous les lames du marimba, il y a des tuyaux en métal ou en bois appelés les résonateurs. On en joue debout avec deux ou quatre baguettes (deux dans chaque main). C’est un instrument très en vogue en Amérique du Sud, au Mexique et au Guatemala.

Les timbales sont des sortes de gros chaudrons recouverts de peau. On en joue avec des baguettes à bouts ronds en feutre afin de ne pas percer la peau. Les pédales servent à accorder les timbales. Quand le timbalier enfonce la pédale, la peau se tend et le son devient plus aigu. Dans un orchestre symphonique, il y en a entre deux et quatre.
 

Les percussions a hauteur indéterminée

La batterie regroupe plusieurs instruments à percussions : souvent 2 cymbales, un tom basse, un tom medium, un tom alto, une caisse claire, un charleston et une grosse caisse. Il existe des batteries acoustiques et des batteries électroniques qui doivent être amplifiées.

Les percussions diverses et accessoires : Il existe une multitude d’accessoires à hauteur indéterminée : les tambours, tambourins, djembés, congas, toms, maracas, claves, guiros,  shimes, triangle, wood block, …


© CONSERVATOIRE DE VERVIERS 2012